L’écriture de Primo Levi : une page manuscrite de “Si c’est un homme” redécouverte

Le témoignage de l’écrivain et docteur en chimie raconte de façon édifiante l’année passée dans le camp d’Auschwitz. Entre février 44 et janvier 45, Primo Levi découvrit l’horreur du massacre organisé, appelant alors Lager, plutôt que Shoah, cette expérience de l’indicible. Si c’est un homme compte aujourd’hui parmi les récits les plus puissants de la déportation.