Claude Le Quellec

Lecteurs de la page:



Sur les vagues elle se laissait bercée
Glissant doucement vers des eaux calmes
Un vent doux soufflait ses cheveux blonds
C’était pour moi la plus belles des sirènes
 
Sa tendresse faisait battre ainsi mon cœur
Elle qui espérait voir à l’horizon son prince
Pour enfin trouver un merveilleux amour
Ce moment la fait aller vers les profondeurs
 
Et dans les sillons des longs chemins de mer
Elle respirait dans ce monde un amour trouvé
Ses gestes silencieux l’entrainaient lentement
Dans ces fonds ou les paysages sont beaux
 
Telle une déesse elle me montrait sa beauté
Et ses yeux me lançaient de vibrants appels
Vers moi elle posait ses lèvres sur les miennes
Pour venir assouvir tous ses songes et rituels
 
Elle me regardait comme un vrai chamane
De faibles larmes venaient mouiller ses joues
Je lui chantais mes longues et tendres ballades
Pour ainsi vivre ces heures de plus en plus fou

© Claude Le Quellec

ID de Prémium auteur : PAF0261847

Звёзд: 1Звёзд: 2Звёзд: 3Звёзд: 4Звёзд: 5 (3 оценок, среднее: 5,00 из 5)
Loading... Реклама

Claude Le Quellec

ID de Prémium auteur : PAF0261847

1 commentaire

Наташа Павлова · 13.10.2019 à 5:08

БРАВО!!!… 🍁🍁🍁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *