Claude Le Quellec

Lecteurs de la page:



C’était un charme de l’écouter
Sa voix si douce m’enchantait
Avec elle je pouvais rêver
Des matins de lever de soleil 
Et de fraîcheur de la terre
 
Chacun de ses mots bien choisit
Amenait une journée sans pluie
Quelques oiseaux en ballade
Chantait leur éternelle chamade
Ces matins devenaient merveilleux
 
Sa chanson était monotone
Elle parlait d’amour et d’automne
Le ciel était d’un bleu d’azur
Cette divine couleur qui rassure
D’une douceur qui rends l’âme sereine

© Claude Le Quellec

ID de Prémium auteur : PAF0261847

Звёзд: 1Звёзд: 2Звёзд: 3Звёзд: 4Звёзд: 5 (2 оценок, среднее: 5,00 из 5)
Loading... Реклама