Badéreddine Dhahoua

Mon esprit virevolte, s’agite au gré des vents,
Marginal désinvolte, il erre dans le présent,
Adossé au passé, et à contre courant,
Il ne voit en l’avenir, que bien sombre tourment…

Évanouis au passage, tous ses rêves d’enfant,
Ses soupirs de désir, sa quête de l’insouciant,
Effacés de la page, tous les bonheurs d’antan,
Qui surfaient nonchalants, sur la vague du temps…

Le présent imbécile m’est devenu aliénant,
Je me perds sans repères, ici et maintenant,

Au sein même de mes pairs, je m’isole lentement,
Sur un fil de misère, qui va craquer sûrement…

Peine perdue, je n’vois plus le sourire des enfants,
Leurs mimiques, leurs musiques, leurs rictus bringuebalants,

Peine perdue, j’ n’entends plus leurs je t’aime surprenants,
Qui piquaient tels des pics, mon cœur encore vivant…

Aujourd’hui je m’enlise inexorablement,
Dans une vie sans surprises, dans ses sables mouvants,

Prisonnier sans main mise comme figé par le temps,
Naufragé sans balise plongé dans le néant…

©Badéreddine Dhahoua

ID de Prémium auteur : PAF7159201


Реклама

Badéreddine Dhahoua

ID de Prémium auteur : PAF7159201

1 commentaire

Гульзара Кусаинова · 26.03.2019 à 7:17

Magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *